24H du Mans Motos 2019 (42e édition). Le team metiss et son nouveau prototype moto ms18-E19 à l'épreuve du feu.

Tags : Course | Epreuve | Endurance

Auteur : Pascal Froger | 25 Avril 2019

Crédit photos : Gregory Stein

résumé : qualifications, course.

A peine après avoir sortie la MetisS MS18 en 2018, prête juste à temps pour les 24H Motos 2018, le service R&D du petite constructeur français de prototype moto de course d’Endurance révolutionnait le mythique train avant JBB ( T.S.S.) afin notamment de pouvoir utiliser un maximum de pièces de série (frein, roue) pour minimiser les coûts de développement de la moto.

Le nouveau prototype MS18-E19 paré de son nouveau train avant toujours à double triangles superposé à moyeu directionnel mais doté d’une fourche porte moyeu, d’un système de frein standard (double étriers, double disques Brembo), abaissement du centre de gravité, modification de fixation de réservoir, nouvelle jante avant sur base de BMW S1000RR et modification des radiateurs de refroidissement qui avaient fait défaut sur la MS18 brut de décoffrage lors de l’épreuve des 24H du Mans Motos 2018, pu faire ses premiers tours de roue au préliminaires des 24H du Mans Motos et ainsi participer à la 42e édition des 24H Motos.

Fourche porte moyeu et radiateur, nouveautés 2019

Nouvelle roue avant intégrant un double disques et étriers de frein Brembo

Les qualifications virent le quatuor de pilotes (Emmanuel Cheron, Billy Cornut, David Bouvier et Cyril Huvier) accumuler les tours pour continuer à découvrir ce nouveau prototype qui en plus de son nouveau train avant JBB s’affichait avec une nouvelle électronique indispensable de nos jours sur les machines modernes qui leur a fait défaut l’an dernier notamment sur l’utilisation de la puissance moteur de la machine.

Le trio de pilotes officiel pour la course E. Cheron, D. Bouvier et B. Cornut positionnèrent la MetisS en 44e position sur l’épi de départ avec un temps moyen de qualification de 1’41’’569 (respectivement 1’41’’943, 1’41’’919 et 1’40’’845).

A noter que le meilleur temps de ces qualifications est à mettre au palmarès du 4e pilote, Cyril Huvier pilote de développement MetisS, qui fait descendre pour la première fois le prototype MetisS sous la barre des 1’40’’ avec un chrono record sur cette piste Bugatti de 1’39’’86. Malheureusement le temps du 4e pilote (pilote remplaçant) ne rentrant pas en compte pour le temps de qualification.

A noter également la blessure de David Bouvier lors d’une chute pendant ces qualifications l’empêchant de prendre part à l’épreuve dû à des tensions cervicales résiduelles. C’est le pilote Jonathan Germany (pilote de la Européan Cup) qui le remplacera au pied levé. Billy Cornut, pilote le plus rapide du trio officiel, pris le départ de cette 42e édition des 24h du Mans Motos pour se placer en 29e position et premier de la catégorie Experimental lors de la première demi-heure de course.

Billy Cornut prend le départ des 24H Motos 2019 au guidon de la MetisS MS18-E19

Ensuite J. Germany pris son premier relais sur une machine totalement inconnue de lui et pas forcément réglée pour lui. Les temps aux tours s’en ressentent fortement mais J. Germany assurera tous ses relais d’une façon émérite et exemplaire pour faire un meilleur temps en course de 1’43’’294 au 138e tours. En comparaison E. Cheron fera son meilleur tour en course en 1’41’’596 et B. Cornut se payera le luxe de faire un meilleur chrono en course de 1’40’’224 battant son chrono des qualifications.

Après 9h20 de course l’équipe MetisS remontée en 23e position subira son premier incident technique lors d’un mauvais changement de roue arrière entrainant par la suite un arrêt prolongé dû à un mauvais positionnement de plaquettes de frein. Puis ce fut un support de compteur (araignée) cassé dû à des vibrations avant de subir des problèmes de boite de vitesse (3e bloquée) à la 17e heure de course ce qui imposa un long arrêt au stand pour réparer. Le démontage de la boite de vitesse et de l'embrayage révéla que la cloche d’embrayage s’était dessertie expliquant ainsi les vibrations destructrices tout au long de la course tant au niveau mécanique qu'au niveau humain. Les pilotes ont énormément souffert de ces vibrations, notamment des mains, peau arrachée sur toute la paume de main de Billy, Jonathan tétanisé des bras ne freinait que du bout des doigts et Emmanuel épaule froissée par la chute provoquée par le manque de lucidité dû à la fatigue.

Intervention sur la boite de vitesse, embrayage, cloche dessertie

Mais malgré toutes ces déconvenues mécaniques misent au jour par la rudesse d’une épreuve de 24h d’Endurance sur un tout nouveau prototype qui n’a été confronté à la dure loi de la piste que depuis quelques semaines, le Team MetisS et sa MetisS MS18-E19 iront jusqu’au bout pour prendre la 2e place dans la catégorie Experimental et la 37e place au scratch. Il était important de finir les 2 tours d’horloge pour mettre en lumière les défauts de jeunesse de ce tout nouveau prototype moto et ainsi arriver au Bol dOr, en Septembre prochain, avec une machine mise à jour et plus à même d’aller chercher le Top 20 sur la piste exigeante du circuit du Castellet et sa longue ligne droite du Mistral.

L’équipe MetisS tient à remercier ses partenaires, tous ses membres actifs qui n’ont pas comptés leurs heures pour faire en sorte que la MS18-E19 puisse être alignée aux 24H du Mans Motos 2019. L’équipe MetisS tient également à remercier tous ses fidèles supporters et leurs donne rendez-vous bientôt pour la suite de cette aventure mécanique, technologique, sportive et humaine.


 

Mentions Légales - Site crée par RenNa v.1.1 -

Team MetisS