team metiss, prototype moto ms18-E19

BOL D'OR Motos 2019 (83e édition)

Tags : Course | Epreuve | Endurance

Auteur : Stéphane Vadé | 25 Septembre 2019 | màj. 29/09/19 Vidéo.

Crédit photos : Pierre Clément

résumé : qualifications, course.

Après deux journées préparatoires effectuées au circuit du Castellet début septembre, le TEAM METISS a participé la semaine dernière au 83e Bol d’Or sur ce même circuit. Un retour dans le sud après deux ans d’abstinence par manque de budget. Le circuit a évolué en terme de tracé, mais aussi en terme de revêtement. La MetisS MS18-E19, fortement modifiée depuis un an, avec son nouveau train avant à double disque, au montage fortement optimisé par l’équipe technique pour limiter le temps de changement de roue avant. L’équipe a aussi travaillé sur l’intégration de mires et leurs capteurs, initialement installés sur des motos conventionnelles, mais plus complexe à implanter sur la MetisS et son train avant triangulé . Ce travail permet d’activer et d’optimiser la performance par certaines gestions électroniques notamment le « traction control ».

L’équipe accueillait un nouveau pilote savoyard, Jonathan GOETSCHY, en complément des sarthois David BOUVIER et Emmanuel CHERON, et de l’auvergnat Billy CORNUT.

 

Lors des essais l’équipe se qualifie en 35e position sur 56 équipages. Pour Emmanuel et David, les séances de jeudi se sont déroulées sur une piste humide et bien piégeuse. Billy réalise quant à lui le meilleur chrono de l’équipe en 1’57''344 avec un nouvel amortisseur avant à ressort progressif préparé par Eric DELCAMP ( Delcamp-Energie, du Gard (30) ), partenaire de l’équipe.

Emmanuel Chéron | Qualifications | Bol d'Or 2019

Pour la course, retour de la pluie. Billy prend un départ prudent au-delà de la 40e place, mais entame une remontée pour se situer à la 28ème place  et première de la catégorie Expérimentale à la fin de la 1re heure. La fin de son relais a lieu sous voiture de sécurité. Jonathan prend ensuite le relais suivant avant de passer la main à Emmanuel CHERON. La pluie et le vent s’intensifiants, la direction de course décide alors de suspendre la course vers 17h45 pour la sécurité des pilotes. En effet de nombreuses zones de circuit ont un réel souci d’évacuation de l’eau qui la rendent trop dangereuse notamment sur certains points de corde ou dans la ligne droite du mistral ou Jonathan dépassait peu de temps avant les 300 km/h en pneus pluie.

Suite à 2 réunions de direction de course, chose inédite, la course est suspendue jusqu’au Dimanche 6h.

Course suspendue après un peu moins de 3h de course pour cause météorologique extrême | Bol d'Or 2019

Un nouveau départ est donné sous voiture de sécurité, La METISS repart en 28e position, sa place de la veille au moment du drapeau rouge. Billy remonte jusqu’en 22e position et reprend le leadership de la catégorie Expérimentale, grâce à un choix stratégique de repartir en pneu intermédiaire arrière et à un bon rythme de course.

Malheureusement, lors d’un arrêt ravitaillement, l’équipe perçoit une fuite d’eau du radiateur, elle le remplace en 7 minutes, et c’est repartit. Dommage l’équipe venait de prendre la tête de la catégorie. Les relais s’enchaînent, mais vers 8h35 Billy, portant en pneu pluie avant, chute au virage 1, certainement sur une bande piégeuse. Au castellet, il n’y a pas de bac à gravier, et les motos glissent longtemps au sol. Malgré sa protection carbone, le carter d’alternateur est endommagé. La moto est rapatriée, l’équipe répare.

Mais malheureusement cette chute n’est pas sans conséquence sur le fonctionnement du moteur. Malgré quelques essais en vain, Jonathan se doit de rejoindre son stand au ralenti et c’est l’abandon. Nous ne sommes malheureusement pas les seuls, parmi les nombreuses chutes,  2 top teams ont vus leurs motos glisser longuement pour taper dans les pneus et prendre feu et également devoir jeter l'éponge.

Pour la MetisS, c'est réellement dommage, car le Top20 était à portée.

 

Retenons les progrès de cette moto prototype. L’équipe a une expérience et a déjà prouvé son potentiel par le passé, notamment avec des places en Top10 avec sa MetisS et son moteur K8. Par la suite la MetisS MS15 de 2015 n’a pas permis de connaître les mêmes niveaux de performances, par contre la dernière MetisS MS18 équipée de la dernière génération de moteur , au bout de 2 participations aux 24 heures du Mans, a franchi un cap en performance. Billy CORNUT, dans sa série pilotes bleu où il y avait notamment Loris BAZ (ex pilote Moto-GP), Roberto ROLFO (ex pilote MOTO2), Vincent PHILIPPE (9 fois vainqueur du Bol D’Or) s’est classé 25e de sa série. Par ailleurs, avec l’arrivée de Jonathan GOETSCHY, pilote expérimenté autant en course sur circuit que sur route (notamment au dernier Tourist Trophy à l’île de Man), l’équipe souhaite constituer une équipe homogène et performante avec en complément notre pilote local Emmanuel CHERON et son expérience d’environ 40 courses d’une durée de 24 heures (19 fois au Mans, mais aussi Bol d’Or, Spa-Francorchamps etc...).

 

De nouvelles fabrications et innovations  sont également en perspectives, et un développement sur  la gestion électronique .

Rendez-vous l’an prochain aux 24 heures du Mans Motos.

 


 

Mentions Légales - Site crée par RenNa v.1.1 -

Team MetisS